back-to-top

Le COBOL entame une nouvelle vie

view origin

December 10, 2008 by OVS Business Actus

Has been le COBOL? pas du tout. Après plus de quarante ans d’existence, le langage entame une nouvelle vie sous le signe de l’Open Source.

 

Proposer un compilateur et du code COBOL libre, il fallait oser. Après Java, C# ou les architectures orientées services, créer une start-up dont la spécialité est le COBOL relevait de la gageure. Pourtant, Stéphane Croce, PDG de COBOL-IT, y croit. “ Les entreprises se sont lassées d’avoir à payer les licences de leurs outils de développement COBOL, ainsi que les runtime qui accompagnent l’exploitation de leurs applications. Avec COBOL-IT, nous proposons un code source issu d’Open COBOL ainsi qu’un compilateur gratuit. Nous prévoyons aussi, pour le premier trimestre 2009, un atelier de développement basé sur Eclipse.” Le français entend valoriser son offre de services, qui portent aussi bien sur la maintenance des progiciels installés que de leurs éventuelles migrations sur des environnements ouverts Unix ou Linux. “ C’est notre réelle différence, poursuit Stéphane Croce. A la différence de nos concurrents plus anciens, qui n’ont que des visées commerciales avec leurs outils COBOL, notre approche est beaucoup plus technique et porteuse de valeurs.” Migrer une application de gestion COBOL en effet nécessite beaucoup de travail.

Il est nécessaire de recompiler tout le code source et d’abandonner CICS pour un autre moniteur transactionnel comme Tuxedo de BEA. “Nous avons ainsi adopté Open COBOL pour qu’il s’interface avec les bases de données Unix comme Oracle et avec Tuxedo. Nous sommes également capables de développer de nouveaux progiciels COBOL, comme de créer des applications Web to Host.” Fort de son expertise, COBOL-IT vise le marché des grands comptes, où les progiciels COBOL sont encore très nombreux. Pour sa distribution, l’entreprise s’appuie sur des constructeurs de serveurs Unix ou HP-UX comme Sun ou HP, mais aussi sur des SSII comme Atos ou Capgemini. Pour le moment, ce mini-réseau suffit à ses ventes. Mais l’entreprise envisage d’élargir son réseau de partenaires dans un proche avenir.